En 1985, Albert Deloin est Directeur Général de la société MAJORETTE, l’un des leaders français du jouet. Il découvre la méthode Kanban et les concepts de juste-à-temps mis en place chez Toyota dès les années 50. Entre 1974 à 1988, le C.A. de Majorette progresse de 20 à 412 millions de francs. Une réussite et une révélation qui pousseront Albert Deloin à créer le cabinet conseil qui porte encore son nom aujourd’hui.

En parallèle, les ERP se suivent … et malheureusement se ressemblent. En traduisant des hypothèses de vente par un plan de fabrication rigide, on s’expose aux décalages avec la réalité des commandes. Les conséquences de ce fonctionnement MRP classique provoquent alors le cortège des problèmes et griefs bien connus : surstockage, ruptures, communication déficiente, manque de fiabilité de l’information, inversion des priorités… Alors, en 1978, puis en 1985, on rectifie, on affine, on essaie d’améliorer le système d’information et on s’équipe d’ordinateurs plus puissants. Mais pas de franche amélioration. L’impression est qu’à chaque fois, on change l’habillage sans jamais remettre en cause les principes MRP, en espérant naïvement que l’informatique apportera « magiquement » la solution.

En 1985, Albert Deloin découvre le Kanban en visitant les ateliers RVI à Lyon 3éme. C’est une forme de révélation. Un groupe projet est alors chargé d’étudier la méthode, de l’adapter au contexte de MAJORETTE et de la déployer dans l’ensemble des Flux Industriels et d’approvisionnement. L’adoption du Kanban et du Juste-à-Temps remet totalement en cause les principes du MRP en s’attachant à ce qui est essentiel. Des relations très basiques sont instaurées :

  • La gestion par étiquette matérialise le flux et ne nécessite pas l’informatique,
  • Les flux, dimensionnés par l’ordonnancement, sont gérés par les opérateurs au sein de relations Client-Fournisseur entre ateliers,
  • La communication s’effectue en temps réel de manière transparente.

En 1987, après une année de fonctionnement, les conséquences sur la performance de la Supply Chain dépassent les attentes :

  • Taux de Service Client : 99%
  • Réduction des Stocks de 35%
  • Augmentation de 8% de Productivité Globale dès la 1ère année

Et le résultat final de l’année le confirme :

  • Chiffre d’Affaires : 420 Millions Francs
  • Employés : 800 personnes
  • Bénéfices nets : 12%

Quels sont les préalables à l’application de la méthode Kanban ? Suite au prochain épisode…