EFS Rhône-Alpes utilise AD6-DPO et un Kanban électronique pour gérer tous ses flux de consommables  EFS    Rhône-Alpes utilise AD6-DPO et un Kanban électronique pour gérer tous ses flux de consommables

L’établissement Français du Sang de Rhône-Alpes, cherchait une...


A la recherche d’une nouvelle performance industrielle  A    la recherche d’une nouvelle performance industrielle

Pour faire face à l'agressivité de la concurrence et s'adapter à...


Blog Albert Deloin

Rappel des fondamentaux: Taiichi Ohno

Publié le 24 November 2008

" Il n'y a pas de pire gaspillage que de produire quelque chose dont on n'a pas besoin immédiatement et de le stocker dans un entrepôt.
Avant, nous pensions que le premier processus de fabrication (amont) envoyait les pièces au stade suivant de production (aval).
Mais nous avons décidé d'inverser ce processus et de considérer ce qui se produirait si les derniers stades devenaient les premiers et s'ils n'utilisaient que le matériel nécessaire à cet instant."


Taiichi Ohno, TOYOTA


Cet extrait introduit la reflexion qui aboutira au Toyota Production System et aux différentes techniques de gestion des flux industriels: Kanban, Lean manufacturing, Flux tirés, Juste à Temps, ...

Il nous rappelle surtout qu'au delà de toutes les techniques d'améliorations continues (kaizen, 6 sigma, ...), les techniques d'optimisation physique des flux (smed, poka-yoke, mise en flux, ...), d'analyse de la valeur (VSM), le coeur de la révolution de la gestion des flux industriels était représenté en 1950 par une simple fiche cartonnée appelée Kanban.

0 commentaire - déposez votre commentaire

Kanban, économies de stock et trésorerie

Publié le 19 November 2008

Par expérience, nous avons constaté que la mise en place de la méthode Kanban générait sur un horizon de 6 à 12 mois (selon l'entreprise) une diminution des stocks globaux d'environ 30%. La conséquence immédiate pour l'entreprise est de ne plus immobiliser des ressources financières sous forme de stock, mais d'augmenter la trésorerie de 30% de la valeur d'achat des stocks. Mais à moyen et long terme cette diminution maîtrisée des stocks représente une économie durable et réelle pour l'entreprise.

Comment mesurer cette économie?

Pour effectuer ce calcul il est nécessaire de connaître la décomposition du coût de possession des stocks. Ce coût se décompose habituellement de la manière suivante:

* les coûts de manutention
* les coûts de stockage (locaux, équipements, conteneurs, ...)
* les coûts financiers (crédit, immobilisation d'argent, obsolescence, ...)

L'ensemble de ces coûts représente le coût de stockage (storage cost): Cps.
Le taux de possession Tps est calculé en divisant le coût de stockage Cps par la valeur moyenne des stocks Vsm: Tps = Cps/Vsm.

Habituellement, le taux de possession se situe entre 15% et 35%. Ainsi une entreprise qui aurait mis en place du Kanban, obtiendrait dès la première année entre 4,5% et 10,5% de gains directs due à la diminution de 30% des stocks.
Une entreprise ayant 1M€ de stock, récupérera 300K€ de trésorerie et réalisera des économies entre 45k€ et 105K€ la première année.

Pour conclure, j'insiste encore sur les économies de stock pour rappeler qu'elles se cumulent années après années, qu'elles doivent servir à l'amélioration permanente de la performance industrielle, ...

0 commentaire - déposez votre commentaire

Le kanban et la crise...

Publié le 13 November 2008

Je souhaite la bienvenue aux éventuels lecteurs de la première note de mon premier blog.

Au départ je souhaitais consacrer cette note initiale à la présentation de l’activité de notre cabinet, et notamment le cheminement professionnel de Albert DELOIN jusqu’à la création du cabinet éponyme.

L’actualité primant, je préfère finalement vous faire partager une discussion que nous avons eue récemment. Le sujet était : « La conjoncture actuelle est elle favorable au développement de notre activité ? ».

Il est important de préciser que nous sommes experts dans la mise en place de la méthode Kanban, et plus généralement dans l’adaptation des flux industriels au « Juste à Temps » en « Flux Tirés ». En somme nous préconisons à nos clients une organisation et des outils permettant en particulier de diminuer leurs stocks globaux, par conséquent de fortifier leur trésorerie et de réaliser des économies sur un horizon court.

La crise financière se transformant en crise économique, la consommation baissant, les premiers symptômes se font sentir dans certains secteurs industriels (automobile notamment). Pour les entreprises de ces secteurs ils sont de deux ordres : le carnet de commande s’étiole et la trésorerie s’asphyxie. Ce qui entraîne irrémédiablement les mêmes conséquences: investissements reportés ou annulés, et allongement des délais de règlements.

Le débat a donc porté entre les tenants du « les entreprises ont besoin de trésorerie, c’est une formidable opportunité » et les tenants du « les investissements sont gelés, elles ne nous écouterons pas ».

Même si personnellement dans cette situation, j’opterais pour des actions d’amélioration de la performance industrielle à retour sur investissement court afin de dégager des ressources et retrouver de l’air, je reste persuadé que dans leur grande majorité les entreprises vont essentiellement faire le dos rond et réduire la voilure.

On fera le bilan sur ce sujet dans quelques mois, n’hésitez pas à me donner votre avis et à affirmer votre appartenance au camp des optimistes ou des pessimistes …

0 commentaire - déposez votre commentaire

Page  : 1 2 3 4